le fond de ma pensée

Charlie dans la foule ou une foule de Charlie ?

  Je repense, comme beaucoup d’entre nous, à ces albums pour enfants signés Martin Handford dans lesquels le jeu consistait à retrouver dans le dessin d’une scène fourmillant de détails, encombrée de personnages, le fameux Charlie, avec son maillot marin et son bonnet rayés de rouge. Où est Charlie ? Où sont-ils vraiment, ces Charlie, dans cette déferlante incroyable inondant […]
Lire la suite

L’avenir nous le dira (chapitre 1)

  Il était une fois, il y a bien longtemps, au bord d’un fleuve, un petit village qui se cherchait une identité. Un jour, un artiste, puis un autre, puis plusieurs autres s’y installèrent, y trouvant sans doute le sol assez fertile pour y enfouir quelques racines plus ou moins nues, un air assez doux et venté pour y laisser […]
Lire la suite

Réflexions printanières sur les Hivernales

  “Nous nous sommes déjà rencontrés, non  ? Aux Hivernales je crois, c’est bien ça ?” C’est la question que me lance l’autre jour un faux galeriste et véritable imposteur lors d’un rendez-vous qu’il m’avait proposé, tout “intéressé par mon travail” qu’il était. Je ne me reconnais pas, je suis d’habitude plus méfiant : je ne l’avais évidemment rencontré nulle […]
Lire la suite

Sous les yeux

 Dedans. La pensée insaisissable, celle qui passe  insolemment du vacarme au fracas, qui se perd dans l’effroyable confusion des temps, qui glisse sans prévenir du silence d’aujourd’hui aux hurlements d’hier, la pensée qui tente au même moment de se faufiler vers un avenir vague et tremblant à la teinte aussi incertaine que les gris des brumes d’hiver, celle qui cherche […]
Lire la suite

Le jour d’à côté

  Un jour,  j’entrai dans l’atelier vers 9 h et en ressortis dix heures plus tard. La veille, je n’y avais fait que de la figuration, acte de  présence insensible, avec des  tentatives répétées et vite avortées pour écrire quelques encres, composer et tacher quelques papiers. Entrer, sortir, revenir, repartir, faute de mieux.  Travail aussi décousu que celui des 363 […]
Lire la suite

Double sens

Vers l’avant encre sur papier de riz marouflé sur carton marouflé sur toile. Env 40 x 30 cm, 2011 Pour que la peinture retrouve sa place, son évidence, sa fluidité dans mon temps personnel, il me faut aller vers l’avant. C’est-à-dire autant vers des projets que vers des souvenirs. Aller vers l’avant, c’est à la fois se retourner, regarder la […]
Lire la suite

Bonne figure

Les mêmes qui me reprochaient hier des indignations contre la médiocrité, la bêtise, les abus de pouvoir (et j’en passe) constatés dans le milieu artistique,  indignations exprimées dans ce blog ou ailleurs, courent peut-être aujourd’hui pour acheter le petit livre d’Hessel, et le mettre en évidence sur la table du salon ou l’offrir à des amis, pensant ainsi faire montre […]
Lire la suite

Mise à jour

1.Votre mot préféré ? Non 2. Mot que vous détestez ? Ordre 3. Votre drogue favorite ? La musique 4. Le son, le bruit que vous aimez ? Celui de la vague 5. Le son, le bruit que vous détestez ? Un moteur de camion, derrière moi, qui s’approche. 6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ? Putaindenomdedieud’bordeldemerde, en […]
Lire la suite

Les idées fixes

Il est fréquent, maintenant, qu’on me dise : “tu devrais aller voir une expo, ça te changerait les idées”. On s’imagine donc que mes idées sont si mauvaises qu’il faudrait en changer (bien entendu, il ne s’agit pas de mes idées sur l’art, mais de mes idées considérées comme noires). A ce point de l’interminable présent que je vis aujourd’hui, […]
Lire la suite

Des lueurs, parfois

Une lectrice attentive a parfaitement posé la question : quand la vie tente de nous détruire, nous blesse cruellement et irrémédiablement, quand notre regard en revient pantelant, épuisé, ébranlé, devenons-nous alors plus exigeants, ou bien plus indulgents ? Doucement, très lentement, les besoins vitaux se manifestent à nouveau : peindre, écrire, lire, écouter, regarder. Le retour à l’atelier ne peut […]
Lire la suite