écrits d’artiste

l’atelier des Jusantes (2)

Ma vie littorale s’organise maintenant autour du dessin des algues, par conséquent de l’arpentement de la côte. Je dois tenir compte de la marée, de son coefficient et de ses horaires, de l’orientation des vents. De la nécessité d’un temps sec. La nature m’impose ses contraintes, une manière, désormais, d’être au monde. D’aucuns diraient que je l’évite, ce monde, mais […]
Lire la suite

L’atelier des Jusantes (1)

Voilà bientôt quatre ans que je fréquente les algues échouées. Que le premier transi a forcé mon regard, l’a retenu. Un corps qui ne flottait plus, qui n’ondulait plus, étendu sur une plage où je ne venais jusqu’alors que pour goûter quelque solitude pensive. Forme sombre sur ocre claire encore humide de l’océan tout juste retiré, surface encore vierge de […]
Lire la suite

idées courtes #35

Ma peinture n’a d’autre prétention que celle de faire son chemin sur des décombres.   *   « Je suis une puriste, je ne retoucherai jamais un cliché ! » se répète tous les jours pour s’en convaincre cette photographe devant son miroir, tout en se maquillant.   *   Ces temps-ci, je multiplie les relations textuelles non protégées   *   Peinture […]
Lire la suite

Idées courtes #34

Enfin la reconnaissance : deux jeunes japonaises viennent de faire un selfie devant l’une de mes toiles.   *   Tourner autour de la peau.   *   Libre, donc seul   *   Le dessin pour faire connaissance   *   Il peut peu, le peintre pleutre   *   Bel oxymore de Lautrec : une blanchisseuse dessinée au fusain   […]
Lire la suite

le vent pourtant

  Le vent souffre de nous voir passer de là vers au-delà, il souffre sur nos cimes Il souffre et grince de nos gonds arrêtés                     soulève nos oublis pour voir si Il souffre d’une force deux moins une ou trois moins un etc. à tout le moins, jusqu’à la tempête Il souffre et dépose les débris de peau ou […]
Lire la suite

C’est à dire

Coupés du bleu brûlant d’un sable Vert-gris sonore ou froissé, orangé moite, noir d’or, pourquoi pas Viendront si l’on veut Là où l’on n’attendait personne Un violet liquide puis parfumé, une ocre ventée d’airs lointains, un rouge tiré au clair, sabré, coulant sur le dos, fait mine de ne pas savoir La brèche Mauvaise vie d’artiste ou vie d’artiste mauvais, […]
Lire la suite

Bois debout

  Belle contradiction faisant mystère que je ne me lasserai pas de fréquenter du regard : haute et droite dans l’espace,  la sentinelle flottée gardienne des souvenirs indéchirables, désormais debout et tranquille,  portant au ventre l’enveloppe des gonflements fracassés de la mer en humeur mauvaise, l’écume aux lèvres des houles, veille au grain calme, apaisant les mémoires ventées de son […]
Lire la suite

Deux poids, deux mesures

Il n’aura pas fait de bruit, même en partant. La presse est jusqu’à maintenant plutôt avare d’articles sur ce grand artiste silencieux qu’était Fred Deux. Elle préfère titrer gros sur Kapoor, ses provocations et ses revirements, ce que ses provocations provoquent, etc. Et puis il est à  Versailles, au grand jour, pas au fin profond du pays, comme du côté […]
Lire la suite

Meilleur vœu

  Voir et comprendre pour aussitôt perdre et se perdre, sentir, ressentir, pressentir, sans jamais tout à fait assentir, discerner, goûter, réfléchir, penser surtout inventer d’après les autres et le monde autour, pour être soi mais seul donc vivant et transmettre   pour nous entourer, nous chercher, nous ouvrir et ne pas nous trouver, surtout pas   résister, parfois fuir […]
Lire la suite

Non-lieux

  Impossible et calme (détail)  encre et huile sur papier de riz marouflé sur toile, 2014 Y a-t-il lieu de peindre des paysages du fond de soi, endroits de mémoire marqués au fer par en-dedans, fixés où toujours flotteront souvenirs, assez amers pour guider un peintre perdu (oui, je sais : pléonasme), errant parmi les formes dans le grain de […]
Lire la suite