écrits d’artiste

esquisse perdue

  Fusain putain n’embrasse pas, ne reste pas, magnifique sur le coup du plaisir suit fusain suie sale crisse baguette et casse et tombe poussière s’accroche tant bien que mal au vergé pâlit sous le souffle doigts n’y font rien brumeux sous la chiffe tout fusain de suite. Sortie des réserves : molle matière grise voudrait éclairer les oublis mais […]
Lire la suite

le contre et le contre

  “Une seule issue : parler contre les paroles… Il n’y a point d’autre raison d’écrire”  (Francis Ponge)     Peindre contre l’ombre seule l’oubli, évidemment le froid des yeux la peur du blanc puis celle du plein la paresse et la foule les feux mal éteints et la cendre froide Peindre contre l’habitude insoutenable contre les questions qui reviennent […]
Lire la suite

Sous les yeux

 Dedans. La pensée insaisissable, celle qui passe  insolemment du vacarme au fracas, qui se perd dans l’effroyable confusion des temps, qui glisse sans prévenir du silence d’aujourd’hui aux hurlements d’hier, la pensée qui tente au même moment de se faufiler vers un avenir vague et tremblant à la teinte aussi incertaine que les gris des brumes d’hiver, celle qui cherche […]
Lire la suite

Le jour d’à côté

  Un jour,  j’entrai dans l’atelier vers 9 h et en ressortis dix heures plus tard. La veille, je n’y avais fait que de la figuration, acte de  présence insensible, avec des  tentatives répétées et vite avortées pour écrire quelques encres, composer et tacher quelques papiers. Entrer, sortir, revenir, repartir, faute de mieux.  Travail aussi décousu que celui des 363 […]
Lire la suite

Double sens

Vers l’avant encre sur papier de riz marouflé sur carton marouflé sur toile. Env 40 x 30 cm, 2011 Pour que la peinture retrouve sa place, son évidence, sa fluidité dans mon temps personnel, il me faut aller vers l’avant. C’est-à-dire autant vers des projets que vers des souvenirs. Aller vers l’avant, c’est à la fois se retourner, regarder la […]
Lire la suite

Au dernier moment

Bien forcé d’abandonner : le modèle et l’idée ont disparu, plus rien à regarder. Il tente de prolonger son travail par l’observation de ses souvenirs,  là-bas, au fond, derrière l’écran de l’immédiat, mais ils s’épuisent bientôt. Alors comme dans la vie, il regrette de n’avoir pas pu aller plus loin lorsqu’il pouvait encore poser son regard, de n’avoir pas su […]
Lire la suite

Signe de vie*

Quelques bienveillants jugent opportun de vous expliquer votre propre peinture, tout persuadés qu’ils sont d’en comprendre le sens. Ainsi, récemment, plusieurs personnes ayant vu mes dernières tentatives — des encres sur papier marouflé sur toile — ont cru bon de m’assurer qu’il était normal de peindre aussi noir maintenant, tout affecté que je suis. Dans une réponse crispée j’ai pu […]
Lire la suite

Tenir boutique

Non, ce blog n’est pas fermé. Il était dit, dès l’article premier, que la parution des articles serait aléatoire, sans idées préconçues sur les raisons qui pourraient être sources d’irrégularité. Je préfère ne pas écrire plutôt qu’écrire par obligation. Par ailleurs, ne pas publier d’article ici ne signifie pas ne pas écrire. Je ne ressens pas la nécessité de publier […]
Lire la suite

Les idées fixes

Il est fréquent, maintenant, qu’on me dise : “tu devrais aller voir une expo, ça te changerait les idées”. On s’imagine donc que mes idées sont si mauvaises qu’il faudrait en changer (bien entendu, il ne s’agit pas de mes idées sur l’art, mais de mes idées considérées comme noires). A ce point de l’interminable présent que je vis aujourd’hui, […]
Lire la suite

Des lueurs, parfois

Une lectrice attentive a parfaitement posé la question : quand la vie tente de nous détruire, nous blesse cruellement et irrémédiablement, quand notre regard en revient pantelant, épuisé, ébranlé, devenons-nous alors plus exigeants, ou bien plus indulgents ? Doucement, très lentement, les besoins vitaux se manifestent à nouveau : peindre, écrire, lire, écouter, regarder. Le retour à l’atelier ne peut […]
Lire la suite